5 conseils pour me comporter hors de chez moi

Jusqu’à présent je n’ai pas spécifié dans mes articles le lieu depuis lequel vous manipulez vos informations – sur la technologie ou non.

Il y a des choses que l’on peut faire chez soi ou au bureau – dans un environnement contrôlé ou contrôlable – et d’autres qui sont tout autres lors de vos déplacements ou quand vous êtes dans un lieu public ou difficilement contrôlable.

Environnement contrôlable

Quand vous pouvez contrôler l’environnement, il y a plusieurs choses que vous faites :

  • Protéger le périmètre physique. Vous contrôlez les allées et venues (surtout autour de votre ordinateur et de vos équipements technologiques), vous fermez les portes et, au besoin, les armoires.
  • Au bureau, votre ordinateur est équipé de logiciels de protection et se connecte à l’internet via d’autres solutions de protection. Votre smartphone, par contre reste le plus souvent non protégé, sauf si votre entreprise vous l’a donné et configuré spécialement (c’est encore trop rare).
  • A la maison, vous suivez les bons conseils (antivirus, bonne attitude) pour votre ordinateur et votre smartphone est sans protection. Votre connexion à l’internet se fait via un équipement interface (une ‘box’) auquel vous êtes relié soit par câble (c’est de plus en plus rare) ou par liaison radio (sans fil et Wifi). Pour la connexion Wifi, vous utilisez, au moins, la protection par WEP (Wired Equivalent Privacy) qui, de par ses faiblesses, a été remplacé dès 2004 par WPA2 (Wifi Protected Access) avec une longue clé.

Avec ces mesures de base vous pouvez avoir une confiance relative. Devrais-je vous recommander de débrancher votre ‘box’ chaque soir pour la rallumer le matin ? Vous obtiendrez ainsi, à chaque fois, une nouvelle adresse internet (adresse IP). Cela rendra une attaque ‘ciblée’ quasi impossible. Autrement, avec une adresse permanente, on vous localise très facilement (comme votre adresse physique).

 

Lieux publics

Dans les lieux publics, il en est tout autre.

Trains, salles d’attente, gares, aéroports, hôtels, restaurants, cafés et lieux de conférence ou de spectacles sont ‘par nature’ ouverts à tous.

  • Ce sont des endroits dont vous ne contrôlez ni l’accès ni les flux de personnes. On peut plus facilement vous écouter, regarder par dessus votre épaule ou voler vos biens.
  • Les connexions Wifi et internet sont sans protection et peuvent être écoutées et enregistrées.
  • Les éventuelles règles de sécurité ne sont pas les vôtres, celles auxquelles vous êtes habitués.

Que faire alors ?

Il n’y a que votre attitude pour vous mettre dans un abri relatif.

1° Soyez sur vos gardes et gardez toujours un œil sur vos biens, particulièrement vos ordinateurs et smartphones. Vous préviendrez les vols qui vous privent de vos moyens de communication (disponibilité) et donnent accès à vos informations (confidentialité). Il y a en effet toujours un moyen de récupérer les données.

2° Chiffrez votre disque dur ou, au moins, vos répertoires et fichiers sensibles. Des App existent pour cela sur votre smartphone.

3° La solution la plus simple – mais pas toujours la plus pratique ni la plus économique, mais un ‘vieil’ équipement fera bien l’affaire – est de vous déplacer ou de voyager avec des équipements prévus à cet effet. Ils ne contiennent qu’une partie de vos contacts et uniquement les documents dont vous avez absolument besoin lors de votre déplacement. En cas de vol, vous ne perdez pas grand chose. Nettoyez cet équipement de ses logiciels malveillants dès votre retour.

4° Installez-vous ‘dos au mur’, de sorte que personne ne puisse regarder par-dessus votre épaule. Vous pourrez lire et écrire, sans crainte d’être lu.

5° Veillez à ne pas transmettre sur internet des informations sensibles. Ne téléchargez ni vos courriels – que vous pouvez consulter sur le serveur internet (@gmail) – ni des documents à caractère douteux – à vous de définir ce que ‘douteux’ veut dire pour vous. Restez donc discret comme vous le faites dans vos paroles dans un lieu public.

 

Ce sont des règles toutes simples qui vous éviteront pas mal d’ennuis en ces jours où les Etats-Unis envisagent d’inspecter le contenu de vos équipements à la frontière et même d’exiger que vous donniez les codes d’accès à vos comptes sur les Réseaux Sociaux…

 

Soyez vigilants, toujours et partout.

 

A bientôt, plus en sécurité avec vos informations

Jean-Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *