Faut-il avoir peur des Réseaux Sociaux?

J’ai déjà écrit pas mal de choses sur les Réseaux Sociaux (de FaceBook à Twitter en passant par YouTube et Instagram, mais également les courriels). Je n’ai cependant pas encore répondu à la question : « Faut-il en avoir peur ? »

Il y a de bons côtés…

Comme avec les courriels, nous disposons avec les réseaux sociaux d’un outil pratique et gratuit pour rester en contact étroit (mais pas physique) avec nos relations. Nous pouvons même renouer avec des personnes que nous avions perdues de vues.

Nous échangeons sur tout et sur rien, nous prenons des nouvelles de ceux que nous ne rencontrons pas assez. Nous échangeons des photos, des images avec une facilité déconcertante. Et nous savons tous qu’une image vaut bien plus que les centaines de mots pour la décrire.

Nous partageons des nouvelles qui ne paraissent pas aux ‘informations’ publiés par les média traditionnels… et souvent celles-ci sont plus positives. Ce qui change beaucoup.

Il y en a de moins bons

Il y a encore trente ans, quand on voulait diffuser ou publier quelque chose, on produisait des pamphlets ou on faisait appel à un éditeur… qui critiquait tout ou ne retenait que les textes provenant de personnes faisant autorité. Et cela coûtait cher !

Maintenant, avec l’Internet et les réseaux sociaux, c’est beaucoup plus facile. On publie sans difficulté. On diffuse tout et n’importe quoi. Nous avons tous des difficultés à démêler le vrai du faux ou du farfelu.

Quand nous ne sommes pas confrontés aux messages annonçant des catastrophes imminentes ou des choses que l’on aurait dû garder tues.

On profite également de ce qui est diffusé pour rechercher ce qui pourrait nous rapporter ou nuire aux autres… beaucoup plus facilement aussi.

Et alors ?

Tout est dans ce que vous faites avec les Réseaux Sociaux et dans la confiance que vous accordez aux autres utilisateurs.

Les Réseaux Sociaux ne sont, en fait, qu’une représentation de notre société actuelle. On est plus ouvert et loquace dans le monde virtuel que dans le monde physique, car ce que l’on publie sur les Réseaux Sociaux, nous hésitons à le dire à nos voisins, à nos collègues… en direct.

« On change de personnalité quand on entre dans le cyberspace… comme quand on prend le volant de sa voiture. » Je n’ai pas retenu le nom de la personne qui a dit cette phrase, mais je suis tout à fait d’accord avec lui.

La question est : « Pourquoi ? » II faut interroger les psychologues à ce sujet.

Quand j’étais enfant on entendait le slogan : « Ma voiture, c’est ma liberté. »

La liberté, voilà sans doute un angle d’attaque intéressant. Est-on vraiment libre quand on dit n’importe quoi à n’importe qui… au risque de croire n’importe quoi ?

Notre liberté mérite-t-elle le battage médiatique, l’énergie nécessaire à isoler l’information exacte dont nous avons besoin, les rumeurs, le vols de propriété intellectuelle, les usurpations d’identité ?

Ou notre liberté vaut-elle un peu d’efforts pour protéger ce qui nous tient à cœur et un peu plus de sécurité et de contrôles imposé par les autorités ?

A vous de choisir.

De tous temps, les changements de paradigme culturels et les avancées technologiques ont soulevé les mêmes questions. Avec une réponse variable.

 

Avez-vous pris la mesure des Réseaux sociaux et de leurs effets divers sur vous et les vôtres ? Êtes-vous prêts à vous prémunir des dangers qu’ils représentent ? N’hésitez pas… ce n’est pas trop difficile

A bientôt, plus en sécurité avec vos informations

Jean-Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *