Rien ni personne n’est à l’abri !

Black Screen

C’est vrai, nous allons le voir. C’est justement parce que l’insécurité est grande qu’il faut réagir, ne pas se décourager et se préparer à la tempête. Ne rien faire est le moyen le plus sûr de ne pas survivre !

Ce qui s’est produit à l’aéroport de Varsovie ce 24 juin dernier en est un exemple flagrant.(http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/preoccupation-apres-la-cyberattaque-a-l-aeroport-de-varsovie_1692772.html)

S’attaquer aux systèmes (informatiques) qui préparent et transmettent les plans de vol aux centres de contrôle aérien interdit tout décollage… pour des raisons évidentes de sécurité.

Rien n’arrête ces pirates, même – et surtout – pas la vie humaine. Ce qui les intéresse, c’est d’entraver la vie économique de nos sociétés et de nos états, et de s’enrichir au passage. De prendre notre place.

Quels systèmes ciblent-ils?

TOUS! Dès que nous sommes connectés à l’internet, même indirectement au travers d’une autre système ou réseau, comme le réseau de téléphonie mobile.

Mais existe-t-on encore aujourd’hui si on n’est pas connecté ?

Non bien sûr !

Pourquoi est-ce si facile ?

Il y a trois raisons fondamentales à la facilité d’attaque.

1. L’internet

L’internet était au départ un réseau construit pour permettre aux universités et à l’industrie de défense américaines de communiquer et de faire de la recherche. Cela se faisait entre gens « de bonne compagnie », entre personnes de confiance… même si, déjà, on pouvait déceler des fuites.

Quand on ouvert l’internet à tout le monde, il ne disposait que des solutions permettant une communication efficace entre deux points.

Si un embouteillage existe, l’internet crée automatiquement les déviations. Même si tous les wagons de votre message ne prennent pas le même chemin, ils arrivent tous à destination dans l’ordre. C’est déjà pas mal !

2. La société

Nous savons tous que pour conduire une voiture, un bateau, un avion, il faut un permis après avoir réussi un ou plusieurs examens. C’est normal, car la vie de personnes est potentiellement en danger.

Pour aller sur internet, il ne faut pas d’examen. Le droit à la liberté de parole et d’action est reconnu par nos constitutions.  C’est la source des virus, logiciels malveillants, cookies et autres attaques… et il n’y a donc pas de police, d’ambulances ou de pompiers.

Et dans la société il y aura toujours des marginaux, des insouciants, des gens qui commettent des incivilités et des délits. Il n’y a pas de vies en jeu ! … enfin pas directement.

3. Les ordinateurs

Ils sont conçus par des hommes qui se basent sur notre façon de réfléchir, de penser… avec les illogismes, les raccourcis, les inattentions naturelles. Rien n’est jamais parfait. Cependant, on peut dire que 95% est bon à très bon et fort utile. Ce sont les 5% qui gênent.

Ce que l’on ne sait pas, c’est que ces produits sont souvent construits avec ce qu’on appelle des ‘portes dérobées’. Des issues que les concepteurs connaissent et exploitent pour vous espionner ou permettre à des Etats de vous espionner… souvenez-vous des scandales ECHELON, Snowden et des récentes révélations sur la NSA américaine.

Que peut-on faire ?

On penserait que l’on ne peut pas grand chose. Qu’il faut se résigner.

Eh bien, NON ! Vous pouvez rendre la vie des pirates difficile. Mettre des obstacles sur leur route. Comme pour les cambrioleurs : si vous les retardez de plus de 5 minutes, ils passeront leur chemin.

Vous avez toute la panoplie que je vous proposais ici : « Boostez votre immunité ».

Si vous êtes le maillon faible, c’est par vous qu’on passera pour créer une base d’attaque pour des cibles plus intéressantes.

Souvenez-vous… la sécurité – ou l’insécurité – repose au moins à 50% sur le comportement humain !

Pourquoi ne pas utiliser la cryptographie ? Je vous en parlerai très prochainement.

 

A bientôt, plus en sécurité avec vos informations

Jean-Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *