Vie privée et Internet

Internet & Vie Privée

La Chaine TV M6 parlera ce 28 septembre à 20h30 dans son émission Zone Interdite de la vie privée et des arnaques sur internet.
Revenons un moment sur cette question.

Nous devrions tous savoir, maintenant, que nous sommes fichés et suivis en permanence sur internet. Rien de ce que nous y faisons ne passe inaperçu et tout y est enregistré. Reste à voir qui s’amuse à regarder les journaux des serveurs et à lire ‘ce que nous faisons’. Il y a, soyez-en sûrs, des gens qui y passent leur temps, pour le plaisir ou pour l’argent.

Notre comportement sur internet, comme dans les magasins avec nos cartes de fidélité, permet aux ‘commerçants’ de savoir nos tendances et d’y répondre ‘au moment où nous en avons justement besoin’. A nous de déjouer leurs trucs.

Mais c’est le côté vie privée, ce que nous pensons, ce que nous ‘likons’, qui intéresse le plus certaines personnes. Ce n’est pas innocent. Dans notre monde où on n’hésite pas à jouer des coudes pour rester sur la vague, certains n’hésitent pas à nous mettre la tête sous l’eau : « un de moins, à moi la victoire ! »

Ils agissent sur tous les plans : matériel, financier, relationnel, psychologique pour ne citer que les plus évidents.

Comment font-ils ?

Pour ne pas se fatiguer, ils attendent que nous fassions une erreur. Parfois ils nous poussent à la faire par intimidation, par ruse, en nous prenant par les sentiments. Ils se font passer pour votre banque, pour la police, pour un ami dans les problèmes. Ils sucent notre sang (votre argent) et se régalent de notre sueur (nos angoisses suite à l’effet de ces actions malfaisantes.)

Quelles erreurs faisons-nous ?

  • Avoir des mots de passe fragiles
  • Utiliser le même mot de passe pour toutes les applications internet (passe-partout)
  • Etre trop bavard sur les réseaux sociaux et dans les emails/courriels
  • Se laisser aller à révéler à des inconnus des informations leur donnant contrôle sur notre ordinateur ou nos comptes en banque
  • Mettre sur internet, sur les réseaux sociaux (comme Facebook), ou sur des ordinateurs en ligne (comme Dropbox, iCloud, Google Dive, etc) des données ‘sensibles’ comme des photos intimes, des indications financières, et.

Quel est le fond du problème ?

Les fournisseurs de services comme Facebook, Dropbox, Google nous font signer un document qui nous engage à ne pas utiliser leurs services pour des documents ou actions illicites ou illégaux. Il nous informent qu’ils prennent soin de nos informations selon ‘les meilleures pratiques’.

Cependant, le contexte change tout le temps. 1) Ils ont des contraintes légales (ce sont toutes des sociétés américaines). 2) La protection de la vie privée n’a pas le même sens aux USA qu’en Europe. 3) Ils ont leurs intérêts commerciaux.
Aussi, ils décident d’initiative de changer les règles du jeu et, s’ils nous préviennent, c’est – comme les compagnies d’assurances, en petits caractères gris clair en bas de page ou au verso – par un message laconique que nous sommes peu nombreux à lire et à comprendre.

C’est ‘leur’ propriété – même les informations que nous leurs confions – et ils en font ce qu’ils veulent.

Que faire ?

Nous sommes les seuls responsables de notre sécurité.

  • Ne nous lassons pas avoir et restons vigilants
  • Utilisons des mots de passe solides que nous ne réutilisons pas avant longtemps (et jamais de façon régulière)
  • Utilisons différents mots de passe et changeons-les régulièrement (au moins deux fois par an et surtout quand nous avons un doute)
  • Restons discrets et ‘pudiques’ sur tout ce que les autres ne devraient pas savoir
  • Méfions-nous des messages semblant provenir de notre banque ou du gestionnaire de notre carte de crédit
  • Si nous voulons absolument sauvegarder des documents (et des photos) ailleurs que sur notre ordinateur, utilisons une clé-USB ou un disque dur externe (que nous rangeons en lieu sûr) ; si nous voulons les stocker sur Dropbox ou Google Drive (ou toute solution similaire), afin de pouvoir les retrouver où que nous soyons ou les échanger avec d’autres que nous avons choisis : chiffrons-les ! Des outils gratuits de cryptographie existent.

« Un homme (une femme) averti en vaut deux. »

« Chat échaudé craint l’eau froide. »

« Mieux vaut prévenir que guérir. »

Cela fait des siècles que nous répétons ces maître-mots. Les répéter n’est pas suffisant. Il faut les mettre en pratique !

 

Si vous avez des questions et des trucs qui marchent que vous voulez partager, transmettez-les moi, je les diffuserai avec plaisir.

A bientôt, plus en sécurité avec vos informations…

Jean-Luc

Crédit photo: © Artistashmita | Dreamstime.comPrivacy Photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *