Vous avez le droit de garder le silence…

dreamstime_xs_31680419

« Vous avez le droit de garder le silence et tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. » Vous avez sûrement déjà entendu ces phrases dans les films policiers américains. Dans le cadre de la protection de ‘information, c’est un principe qu’il faudrait respecter.

C’est un droit

En ce qui concerne vos informations privées, c’est un droit inaliénable garanti par la constitution. Votre Vie Privée n’appartient qu’à vous et personne n’a le droit de rechercher cette information, de la garder en mémoire, de la traiter et de la diffuser sans que vous ne soyez au courant et que vous ayez donné votre accord.

C’est valable pour votre dossier médical, vos données bancaires et financières, des informations à caractère personnel : votre nom, votre adresse, votre date de naissance, votre numéro national (en Belgique et dans d’autres pays européens) ou votre numéro de sécurité sociale, votre numéro de compte en banque. Si vous saviez ce que l’on peut faire avec ces informations….

Mais cela concerne également votre vie de tous les jours, vos difficultés éventuelles — de tout ordre —, vos déplacements, vos horaires, vos déplacements. Vos voyages, les achats que vous faites, les mouvements de votre vie sentimentale, ce que vous pensez de votre travail et de votre employeur…

Pourtant, via les réseaux sociaux et les courriels (les e-mails), vous décidez vous-même de révéler beaucoup de choses. Après tout, pourquoi ne pas tout dire ? Je n’ai aucun secret.
J’ai un jour rencontré quelqu’un qui n’hésite pas à clamer cela haut et fort, à dire qu’il gère des sites de rencontre et des sites érotiques voire pornographiques. Mais est-ce que cela intéresse vraiment tout le monde ?

Garder le silence

Oui, pourquoi ne pas tout dire ? Parce que, « Si la parole est d’argent, le silence est d’or » comme le dit la sagesse populaire.

Je reste convaincu que certaines choses ne se disent pas. C’est une question de pudeur et de décence. Qui a besoin de savoir quand, avec qui et comment vous avez des relations sexuelles ? Quand vous êtes indisposée ? Il y a des choses qu’on aime garder pour soi (comme ce que l’on gagne) — c’est la pudeur —, et ce qui choque les autres — c’est la décence.

C’est également une question d’intérêt et de respect des autres et de vous-même. Si vous êtes animé d’un sentiment religieux ou d’une foi, vous pouvez, bien sûr l’exprimer et vous rendre aux offices. Mais, de plus en plus, on considère, dans nos pays occidentaux, que c’est une question privée et qu’il ne faudrait pas y faire ostensiblement allusion – regarder la question du port du voile pour les femmes de religion musulmane. Il en est de  même pour vos opinions politiques.

Cela est, bien sûr, hautement indispensable pour toute activité contraire aux bonnes mœurs dans votre culture, à vos actes illicites ou illégaux. Car chacun a également le droit de ne pas respecter le loi : c’est votre choix… à vos risques et périls.

Le plus souvent, ces ‘fuites’ d’informations sont inconscientes ou résultent de négligence. Il suffit, parfois, de laisser traîner notre journal intime, de jeter à la corbeille d’anciennes factures. C’est également, et surtout, une question de sécurité, voire de survie… et nous revenons aux besoins fondamentaux de Maslow dont j’aurai l’occasion de reparler.

Retenu contre vous

On a déjà un recueil imposant de cas où une personne cherchant du travail n’a pas été engagée parce qu’elle était trop bavarde ou médisante sur son ancien travail ou son employeur actuel. Un employeur ne désire pas prendre ce risque.

On dispose également d’un autre volume concernant le harcèlement, même dès l’école — visitez le site de Child Focus —, suite à des indiscrétions ou des mots qui nous ont échappés. A cela s’ajoute le nombre de cambriolages perpétrés juste après votre départ en vacances, annoncé ouvertement sur Facebook.

Mais il y a également les usurpations d’identité et les vols réalisés grâce aux documents, vielles factures ou documents bancaires que vous jetez négligemment à la corbeille.

La Police a déjà facilement résolu plusieurs affaires en analysant les mails, les comptes Facebook et Twitter, les SMS qui ont été échangés en célébration d’un « exploit » illégal.

Les moyens informatiques gardent très longtemps, et pas toujours seulement dans votre pays, ce que vous avez écrit sur votre ordinateur. « L’Internet a une mémoire d’éléphant » et ce qui y rentre est quasi impossible à effacer. Dommage pour une photo dénudée ou — souvenez-vous en — des images du Prince Harry de Grande Bretagne en joyeuse compagnie et en tenue d’Adam.

Un droit et un devoir…

Vous avez le droit de garder le silence, mais vous avez aussi le droit de la transparence et de parler. Encore vous faudra-t-il assumer vos choix, vos erreurs, vos errements et leurs conséquences. Et, dans votre travail, vous avez le devoir de garder le silence, c’est votre emploi, sa stabilité et le sort des autres travailleurs qui est potentiellement en jeu.

« Vous avez vraiment le droit — je dirais le devoir — de garder le silence, car tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. » Tenez-vous le pour dit. Nous verrons dans d’autres articles quelles pourraient être les menaces sur vos informations et quelles conséquences y sont associées.

Comment faire ?

Un des principes fondamentaux de la sécurité de l’information est : « Le besoin d’en connaître ». On ne communique une information qu’à ceux qui en ont besoin pour effectuer ce que l’on attend d’eux (travail ou réponse). En dehors de cela, il est recommandé de garder les informations pour soi et même de les cacher. Une fois une information entre de mauvaises mains, il est trop tard.

Cet article introduit un des critères de base de la sécurité de l’information : la confidentialité. Nous aborderons d’autres critères dans les articles suivants.

Cet article suscite-t-il des réactions ou des questions? N’hésitez pas à commenter. je répondrai volontiers.

A bientôt, plus en sécurité avec vos informations…

Jean-Luc

(Crédit Photo: Dreamstime)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *