Perdre ma réputation, et alors ?

e-Réputation

« Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. »
Djalal al-Din Rumi, poète persan du XIIIe siècle.

Qu’est-ce que la Réputation ?

La réputation, l’image que l’on donne, la façon dont on paraît aux yeux des autres par notre manière de faire ou d’être – et le plus généralement à notre avantage : ce sont tous des synonymes.

Si nous devenons ‘tangents’ à ce que le milieu familial, professionnel, social, culturel et légal dans lequel nous vivons attend de nous, c’est déjà un problème. Si nous en sortons, c’est pire.

Ce que j’écris ici est valable tant au niveau personnel que professionnel, individuel qu’en tant que groupe.

Perdre sa réputation c’est baisser dans l’estime des autres, c’est atteindre à ses valeurs et le choquer.

Parfois, oublier de faire quelque chose ou ne pas se rendre compte que l’on aurait dû dire ou faire quelque chose aura le même effet.

Attention ! Notre réputation personnelle peut toucher d’autres : famille, amis ou entreprise. C’est également toujours sur l’action d’une personne que la réputation d’un groupe est mise à mal.

Le problème

Nous avons tous des zones d’ombres, des jardins secrets.

Nous connaissons tous le mensonge, la dissimulation, la tromperie et la trahison. Il y a également les actes illicites et illégaux ou ceux qui sont contraires aux normes de notre groupe ou de la société que nous commettons consciemment ou non.

Il suffit parfois d’être là où ne nous n’aurions pas dû être, d’être avec des personnes que nous n’aurions pas dû côtoyer. De même, dire un mot de trop, de travers ou mal choisi.

Un rien suffit parfois.

La confidentialité est notre souci principal. Une fois la boîte ouverte, le mal est fait et il nous reste à recoller les morceaux si c’est encore possible.

L’intégrité de l’information, la modification non désirée … ou simplement la sortir de son contexte, est souvent aussi critique. L’exactitude et la précision sont une autre source d’inquiétude.

La véracité et la réalité sont souvent un problème. Les rumeurs les plus persistantes et les plus destructrices – comme les légendes urbaines – sont souvent basées sur des interprétations faussées, des montages de toutes pièces ou des affabulations.

Comment peut-on ‘perdre’ sa réputation ?

Une négligence, un moment de laisser aller où on baisse sa garde, une erreur suffit.

Nous pouvons transmettre un courriel à une mauvaise adresse, ou être trop bavard ou trop confiant.

On peut aussi laisser trainer un papier ou tout support de stockage que d’autres peuvent trouver et ouvrir. On peut également laisser notre session informatique ouverte quand nous nous absentons ou protéger nos ordinateurs avec un mot de passe évident.

Grâce à Facebook et à notre photo de profil, il est possible de retrouver sur notre mur, toute une série d’images de nous prises par des copains ou lors d’évènements. …

Tapez votre nom sur Google et voyez toutes les photos de vous qui ont été publiées. Vous seriez bien étonnés.

Mais le pire, je crois, ce sont les rumeurs, les fausses informations et les usurpations d’identité.

Il est si facile d’ouvrir un compte Facebook ou Google avec notre nom et notre photo et d’y raconter des choses qui sont totalement irréelles. Nous aurons cependant à nous justifier, surtout si ce qui est dit ou montré est illégal ou criminel.

Malheureusement, tout ce que est écrit ou posté sur Internet est très difficile à effacer. Vous pouvez souscrire un contrat de ‘nettoyage’, mais son succès ne sera jamais garanti à 100% et le mal aura déjà été fait.

Quelles conséquences ?

En bref, c’est l’exil. On

  • nous ignore ou ne nous parle plus : c’est le silence autour de nous
  • nous complique la vie en nous imposant de nouvelles et lourdes contraintes
  • nous ferme la porte au nez ou nous rejette,
  • perd notre travail.

A vous d’estimer ‘le degré de douleur’ pour chaque information que vous n’aimeriez pas voir tomber dans certaines oreilles.

Comment s’en prémunir ?

Soyons franc, il nous arrivera toujours de faire une erreur ou un faux pas qui pourrait nous nuire. C’est un risque à gérer et parfois à prendre. Faisons au mieux pour ne pas dépasser de trop la limite. Et mettons en place tous les moyens de protection de la confidentialité et de l’intégrité : contrôle d’accès et cryptographie.

Ensuite, je vous recommanderais de prévoir un « plan de communication ». Un message à transmettre pour établir, rétablir ou donner du sens à la vérité (expliquer). Souvent c’est votre meilleur garant. Celui qui sait résister ou se relever de ces écueils, celui qui assume les conséquences de ses actes, reprend vite la place qu’il a perdue.

Même si nous sommes victimes d’un abus ou d’une usurpation et que nous portons plainte, rester zen est toujours un bonus. Mais c’est plus le domaine du Développement Personnel.

 

Avez-vous déjà souffert d’une attaque à votre réputation ? Voulez-vous revivre ça ? C’est le premier axe que vous regarderez pour classifier votre information.

 

Vos questions et commentaires sont toujours les bienvenus.

A bientôt, plus en sécurité avec vos informations

Jean-Luc

crédit photo: réserve personnelle

2 comments for “Perdre ma réputation, et alors ?

  1. 16 mars 2015 at 21 h 21 min

    Bonjour,

    les gens ne se doutent pas de ce qu’ils lâchent comme infos sur le Net et sur les réseaux sociaux. On n’est jamais assez prudent.

    • jeanluc
      17 mars 2015 at 7 h 37 min

      Bonjour Michel

      Bienvenue sur le blog ‘Info-attitude’ et merci pour ton commentaire.
      C’est bien vrai. Si tu cherches dans des deux ou trois derniers mois sur le blog, tu trouveras d’autres articles qui en parlent.
      J’ai choisi d’aborder maintenant tous les axes de sensibilité qui feront s’interroger sur le mal que peut faire une information divulguée sans y faire attention, modifiée indûment ou indisponible au moment où on en a besoin.
      Cordialement
      Jean-Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *